Travail.Suisse s’engage cotre la discrimination salariale des femmes

Gleichstellung, Demo, Lohngleichheit

Le principe constitutionnel « à travail égal, salaire égal », n’est toujours pas tenu, malgré le fait qu’il a été ancré dans la Constitution fédérale il y a presque quarante ans. Dès l’engagement après la formation secondaire, le salaire des jeunes femmes est en moyenne de 7% inférieur à celui des jeunes hommes aux qualifications et formation identiques. Cette situation se détériore avec les années et empêche les femmes de participer encore plus activement au marché du travail. Les entreprises doivent respecter la loi et rendre des comptes. En outre, la révision de la loi sur l’égalité entre femmes et hommes dans les années 2018/19 est insatisfaisante. Le Parlement a considérablement affaibli  le projet original du Conseil fédéral, si bien que la loi restera incapable d’atteindre son but. Moins de 1% des entreprises – 0,95% - seront obligées de vérifier l’égalité des salaires. La loi concernera ainsi seulement une minorité des travailleuses et travailleurs (46%). La politique n’a pas voulu renforcer le système juridique pour pouvoir mettre en œuvre la loi. La société civile a donc le droit – et en particulier les syndicats – d’exercer une pression sur les entreprises.