Il faut une prévoyance professionnelle moderne

PK, Alter, Senioren

« La prévoyance professionnelle (LPP) doit être de toute urgence modernisée. En collaboration avec l’Union syndicale suisse (USS) et l’Union patronale suisse (UPS), Travail.Suisse a en juillet 2019 présenté un compromis de réforme au Conseiller fédéral Alain Berset. Ce qui est important pour les travailleurs et travailleuses, c’est que, malgré la baisse du taux de conversion, il soit possible de maintenir en général le niveau actuel des prestations.  Grâce à des mesures prises tant du côté des cotisations que des prestations, les assurés aux revenus modestes et les personnes employées à temps partiel – en particulier les femmes – auront à l’avenir même plus de rente. Cela est rendu possible grâce à une combinaison de mesures comme la simplification à deux avoirs de vieillesse, une déduction de coordination plus basse et un supplément de rente financé de manière sociale. 

Travail.Suisse s’engage en outre déjà depuis plusieurs années pour que les sociétés d’assurance ne puissent plus faire des bénéfices outrageusement élevés avec la prévoyance professionnelle. Car les assureurs offrent en même temps de mauvaises prestations et une très basse rémunération du capital vieillesse. Travail.Suisse demande une réglementation plus sévère de la « Legal Quote » et une baisse drastique des primes de risque pour qu’il reste plus d’argent pour les assurés.