Travail.Suisse s’engage pour une solide politique sociale

Sozialpolitik, Hände, Netz, Solidarität

L’individu est protégé contre la détresse matérielle et l’insécurité, l’exclusion sociale ou une vieillesse indigne s’il peut compter sur un filet de la sécurité sociale solide et aux mailles bien serrées. Cela est encore plus nécessaire au temps de la numérisation, de la globalisation et de l’individualisation. L’accélération des changements technologiques et sociaux affaiblit toujours plus l’insertion dans la société : il en résulte plus fréquemment des interruptions de carrière, les parcours professionnels sont moins linéaires et les structures familiales fragilisées. 

C’est pourquoi, le besoin de sécurité sociale est très fort et de plus en plus important. Elle doit garantir la vie matérielle et un niveau de vie digne aussi en cas de chômage, invalidité, maladie et vieillesse, empêcher la précarité et accorder à tous et toutes une sécurité existentielle durable. Mais la politique sociale doit aussi réduire les inégalités économiques par le biais de redistributions ciblées et contribuer à ce que toutes les couches de la population aient dès la naissance de bonnes perspectives de vie et la reconnaissance de la société. 

Mais la politique sociale a aussi le devoir de contrecarrer les aléas conjoncturels en augmentant les dépenses lorsque les entreprises économisent et en les réduisant quand elles investissent. On peut stabiliser ainsi l’évolution économique et sociale. Elle est aussi garante d’une société pacifique.