Thèmes – Travail – Salaires des managers

Rémunérations des dirigeants des grandes banques: des bonds pour Ospel et Kielholz en matière de rémunérations

Les grandes banques Credit Suisse et UBS versent les salaires les plus élevés de Suisse. Au sein des directions des deux groupes, la rétribution moyenne est plus élevée que le salaire le plus important versé dans la plupart des entreprises examinées par Travail.Suisse. À l’estime, la rémunération non révélée des CEO de CS et UBS est de l’ordre de 40 millions de francs, ce qui la propulse en tête des rémunérations abusives touchées en Suisse. L’écart salarial continue de se creuser chez UBS, alors qu’il a légèrement reculé chez CS.

30 avril 2007, Bruno Keller, salaires des managers

Salaires des managers et écart des salaires : L’écart des salaires s’agrandit de façon ininterrompue

Les salaires scandaleux des managers sont sur toutes les bouches et de larges couches de la population s’en offusquent. Pendant que l’écart des salaires s’agrandit, la différence entre le salaire le plus élevé et le plus bas se poursuit continuellement. Travail.Suisse met en garde contre cette évolution dangereuse et exige que les entreprises mettent fin à cet écart grandissant et apportent ainsi une contribution pour le maintien de la paix sociale. Ce sont en particulier les bas salaires qui doivent profiter de l’augmentation de la productivité.

25 avril 2007, Bruno Keller, salaires des managers

Rémunérations des dirigeants : Dans les régies d’Etat, les dirigeants gagnent davantage que les conseillers fédéraux

Les dirigeants des anciennes régies d’Etat, à savoir La Poste, Swisscom et Ruag, gagnent bien leur vie. Pour l’exercice 2006 notamment, ils ont bénéficié de substantielles hausses de rémunérations. La rétribution d’Ulrich Gygi, patron de La Poste, a augmenté de 6 % par rapport à l’année précédente, celle de Toni Wicki, président de Ruag, a même été relevée de 17 %. Alors que, dans ces deux entreprises, les directions ont pu se prévaloir, elles aussi, d’une augmentation de plus de 12 % de leurs émoluments, par contre, les indemnités des cadres de Swisscom ont légèrement baissé.

16 avril 2007, Bruno Keller, salaires des managers

Schindler et Fischer: le fossé continue de se creuser entre les rémunérations

Les entreprises industrielles Schindler et Fischer ont considérablement augmenté aussi bien leurs résultats consolidés que leurs chiffres d’affaires. Ce sont leurs dirigeants qui ont profité de cet essor. Ainsi, le CEO de Georg Fischer s’est crédité d’une augmentation de 13 pour cent de ses appointements, et le Conseil d’administration s’est même offert une hausse moyenne de 35 pour cent de sa rémunération. La situation est analogue chez Schindler. Alfred Schindler, président du Conseil d’administration et copropriétaire, a embelli l’exercice en s’attribuant une hausse confortable de 10 pour cent de sa rémunération, et les traitements moyens des membres du Conseil d’administration au sein des dirigeants du groupe ont augmenté de 8, voire de 14 pour cent.

26 mars 2007, Bruno Keller, salaires des managers

L’essor des grands de la pharmacie: L’écart salarial au-delà du bien et du mal

En Suisse, l’industrie pharmaceutique est florissante, les entreprises sont en pleine croissance et font des profits substantiels. Les directions de ces entreprises profitent de cette croissance et en font leur beurre, sans vergogne, en s’accordant de fortes augmentations de leurs rémunérations. Travail.Suisse demande avec insistance qu’il soit mis un terme à cette pratique, et invite l’industrie pharmaceutique à prendre enfin des mesures pour lutter contre des écarts salariaux qui ne cessent de se creuser.

12 mars 2007, Bruno Keller, salaires des managers

RSS | D | F | Info juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN