Thèmes – Formation – Formation professionnelle

Baromètre des places d’apprentissage: plus de 20’000 jeunes attendent sur une place d’apprentissage l’an prochain

Toujours plus de jeunes courent le risque de rester sans formation en raison de l’offre trop faible de places d’apprentissage. C’est un état inacceptable pour Travail.Suisse, raison pour laquelle l’organisation faîtière des travailleurs et travailleuses exige que l’on développe dans le cadre de l’attestation professionnelle une année initiale d’attestation. suite

Malgré la bonne conjoncture, l’économie n’est pas parvenue à offrir de bonnes perspectives à tous les jeunes. 11’000 jeunes et jeunes adultes n’ont pas trouvé cette année de place d’apprentissage malgré leur intérêt. Si l’on compte aussi ceux qui, en 2007, n’ont même pas essayé, la liste d’attente pour une place d’apprentissage pour 2008 concerne plus de 23’000 jeunes. Du fait que le nombre de jeunes qui ont terminé l’école reste élevé, l’offre de places d’apprentissage en légère hausse n’a pas pu détendre vraiment la situation.

Il manque en premier lieu des places d’apprentissage pour des jeunes doués sur le plan pratique (attestation professionnelle). Les jeunes concernés sont ainsi, soit inoccupés, soit se trouvent dans des solutions transitoires ou des années de préparation professionnelle malgré le fait qu’ils ont l’intérêt et la capacité pour l’attestation professionnelle. Sans autres mesures, les jeunes avec des difficultés scolaires ou désavantagés par leur origine sociale, seront durablement exclus de la formation.

C’est pourquoi Travail.Suisse propose pour les jeunes sans place d’apprentissage « une année initiale d’attestation » « qui ouvre la porte »en lieu et place des solutions transitoires. Ces jeunes peuvent fréquenter une « année initiale » étatique. Elle est axée sur des activités pratiques spécifiques liées à un secteur professionnel déterminé (par exemple vente et administration) et donc en lien avec les exigences de la profession et du marché. Les progrès accomplis pendant l’année initiale sont examinés et, en cas de succès, les jeunes passent à la deuxième année dans une entreprise formatrice où ils font l’attestation professionnelle reconnue. Les responsables de l’année initiale d’attestation aident à la recherche d’une place d’apprentissage et accompagnent les jeunes et l’entreprise. Des institutions publiques et des entreprises se partagent ainsi la responsabilité de formation.

15 novembre 2007, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale Drucker-icon

Conférence nationale sur les places d’apprentissage

En dépit de la bonne conjoncture, la situation reste inconfortable pour de nom-breux jeunes, aujourd’hui comme hier, sur le marché des places d’apprentissage. C’est pourquoi Travail.Suisse invite la conseillère fédérale Do-ris Leuthard, en charge du département de l’économie, à promouvoir l’année initiale d’attestation, dans le cadre de la 3e Conférence nationale sur les places d’apprentissage.

Annexe Dimension

PD Conférence nationale sur les places d'apprentissage.doc 39 KB

12 novembre 2007, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale Drucker-icon

Conférence nationale sur les places d’apprentissage

En dépit de la bonne conjoncture, la situation reste inconfortable pour de nom-breux jeunes, aujourd’hui comme hier, sur le marché des places d’apprentissage. C’est pourquoi Travail.Suisse invite la conseillère fédérale Do-ris Leuthard, en charge du département de l’économie, à promouvoir l’année initiale d’attestation, dans le cadre de la 3e Conférence nationale sur les places d’apprentissage.

Annexe Dimension

PD Conférence nationale sur les places d'apprentissage.doc 39 KB

12 novembre 2007, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale Drucker-icon

Les places d’apprentissage faciles d’accès sont rares, en dépit de la bonne conjoncture

Malgré la bonne conjoncture et une légère hausse du nombre de places d’apprentissage attribuées dans les différents cantons, la situation sur le marché des places d’apprentissage continue d’être tendue. En effet, le nombre de jeunes parvenus au terme de leur scolarité est à son paroxysme, et les places de formation manquent notamment pour ceux qui ont des difficultés scolaires ou sociales. À elle seule, la bonne conjoncture ne saurait résoudre le problème des places d’apprentissage. Il faudra donc déployer des efforts particuliers au cours des prochaines années pour atteindre une offre suffisante d’apprentissages d’une durée de deux ans (et sanctionnés par une attestation). La campagne FORMATIONPROFESSIONNELLEPLUS.CH , menée par l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) et des organisations partenaires doit en représenter le coup d’envoi. suite

Annexe Dimension

PD Places d'apprentissage faciles d'accès.doc 40 KB

24 septembre 2007, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale Drucker-icon

Les places d’apprentissage faciles d’accès sont rares, en dépit de la bonne conjoncture

Malgré la bonne conjoncture et une légère hausse du nombre de places d’apprentissage attribuées dans les différents cantons, la situation sur le marché des places d’apprentissage continue d’être tendue. En effet, le nombre de jeunes parvenus au terme de leur scolarité est à son paroxysme, et les places de formation manquent notamment pour ceux qui ont des difficultés scolaires ou sociales. À elle seule, la bonne conjoncture ne saurait résoudre le problème des places d’apprentissage. Il faudra donc déployer des efforts particuliers au cours des prochaines années pour atteindre une offre suffisante d’apprentissages d’une durée de deux ans (et sanctionnés par une attestation). La campagne FORMATIONPROFESSIONNELLEPLUS.CH , menée par l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) et des organisations partenaires doit en représenter le coup d’envoi. suite

Annexe Dimension

PD Places d'apprentissage faciles d'accès.doc 40 KB

24 septembre 2007, Matthias Kuert Killer, Responsable politique sociale Drucker-icon