Thèmes – Formation – Formation continue

La formation continue obligatoire constitue-t-elle une chance ou un problème? (seconde partie)

Dans le cadre d’un hearing de la Commission d’experts chargée d’élaborer une loi fédérale sur la formation continue, la professeur Uschi Backes-Gellner a entrepris une évaluation des instruments visant à encourager la participation à la formation continue . Son évaluation a également porté sur une appréciation critique de l’obligation de suivre une formation continue. Après avoir réagi, dans le dernier service de presse, à la première partie de ses réflexions, nous souhaitons traiter aujourd’hui la seconde partie. Il s’agit surtout de la question de la mise en œuvre d’une obligation.

28 mars 2011, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

La formation continue obligatoire constitue-t-elle une chance ou un problème?

Dans le cadre d’un hearing de la Commission d’experts chargée d’élaborer une loi fédérale sur la formation continue, la professeur Uschi Backes-Gellner a entrepris une évaluation des instruments visant à encourager la participation à la formation continue . Cette évaluation a également porté sur une appréciation critique de l’obligation de suivre une formation continue. Travail.Suisse exprime sa vive reconnaissance pour cette prise de position. Il s’agit de la première critique qui s’engage sur la voie d’un débat portant sur le contenu de la future loi. Jusqu’ici, les critiques se contentaient d’un refus pur et simple, ce qui rendait impossible toute discussion approfondie.

07 mars 2011, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

La valeur du caractère obligatoire

Le 12 janvier 2011, une consultation et une discussion portant sur l’initiative Fasel « Formation continue obligatoire » ont eu lieu au sein de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture (CSEC) du Conseil National. La question de donner la possibilité à tous les travailleurs d’avoir accès à la formation continue soustend l’idée du caractère obligatoire de celle-ci. Travail.Suisse a la conviction que le caractère obligatoire constitue le meilleur des instruments pour atténuer le paradoxe de la formation continue.

17 janvier 2011, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

Une obligation minimale comme base pour une politique de formation continue orientée vers l‘avenir

Au début de l’année prochaine, la Commission de la science, de l’éduction et de la culture (CSEC) du Conseil national se penchera sur l’initiative parlementaire Fasel „Formation continue obligatoire (07.459)“. Pour Travail.Suisse, les trois jours de formation continue obligatoire par année, financée par les employeurs, sont la base nécessaire minimale pour une politique de formation continue de la Suisse orientée vers l‘avenir.

13 décembre 2010, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

Il manque des objectifs quantitatifs

La commission d’experts mise en place par le Conseil fédéral s’est attelée à l’élaboration de la loi sur la formation continue. Une première audition a eu lieu avec les milieux intéressés et concernés. Travail.Suisse a constaté que si les objectifs poursuivis sont nombreux, aucun n’est de nature quantitative.

04 octobre 2010, Bruno Weber-Gobet, Responsable politique de formation

RSS | D | F | Info juridiques | Impressum | Sitemap | Full Site | LOGIN