Thèmes – Autres points forts – Impôts et finances

L’état des finances fédérales ne justifie pas le réexamen des tâches de la Confédération

Le programme de consolidation prévoit des allégements d’1,6 milliards pour les années 2011-2013. Dans ce cadre, les mesures découlant du réexamen des tâches prévoient des coupes de 393 millions en 2011, 526 millions en 2012 et 616 millions en 2013. Or, l’état des finances fédérales ne justifie en rien ces coupes.

Annexe Dimension

PD L'état des finances fédérales ne justifie pas le réexamen des tâches de la Confédération.doc 39 KB

03 mai 2010, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Stop aux mesures d’assainissement prévues dès 2011

Malgré la récession, les comptes 2009 bouclent avec un excédent de 2,7 milliards, bien mieux que le budget. Vu ces résultats et la situation qui va rester tendue sur le marché du travail, les allégements budgétaires d’1,5 milliard de francs, qui sont prévus dès 2011, doivent être supprimés.

Annexe Dimension

PD Stop aux mesures d'assainissement prévues pour 2011.doc 29 KB

22 février 2010, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Stop aux mesures d’assainissement prévues dès 2011

Malgré la récession, les comptes 2009 bouclent avec un excédent de 2,7 milliards, bien mieux que le budget. Vu ces résultats et la situation qui va rester tendue sur le marché du travail, les allégements budgétaires d’1,5 milliard de francs, qui sont prévus dès 2011, doivent être supprimés.

Annexe Dimension

PD Stop aux mesures d'assainissement prévues pour 2011.doc 29 KB

22 février 2010, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Loi fédérale sur l’imposition de la propriété privée du logement (imposition de la propriété du logement)

Annexe Dimension

VL Imposition logement.pdf 65 KB

12 janvier 2010, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Faire face aux défis de la mobilité et garder les infrastructures en mains publiques

Pour faire face à la demande croissante de mobilité, il faut privilégier la mobilité douce et les transports publics mais aussi réfléchir à des mesures pour ralentir cette croissance. Plus généralement, les infrastructures doivent rester en mains publiques pour satisfaire à la fois l’efficience économique, la garantie du service public et la préservation de l’environnement.

Annexe Dimension

PD Faire face aux défis de la mobilité et garder les infrastructures en mains publiques.doc 35 KB

23 novembre 2009, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon