Thèmes – Autres points forts – International

Un oui à la libre circulation renforce l’ouverture de la Suisse tout en améliorant la protection des salariés et salariées

Le oui à l’extension de la libre circulation des personnes, en maintenant l’ouverture de la Suisse vers l’UE, garantit les emplois et renforce la protection des salariés et salariées, grâce au renforcement des mesures d’accompagnement.

Annexe Dimension

PD Une Suisse ouverte et des salariés.doc 35 KB

29 août 2005, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Malgré toutes les critiques : l’aide au développement peut être couronnée de succès.

A l’occasion du sommet du G8 en Ecosse et des concerts Live Aid au profit de l’Afrique, des commentaires ont paru dans les médias, au début juillet, remettant en question l’aide au développement. Malgré d’énormes montants de dons, l’Afrique se trouve dans une situation nettement pire qu’il y a 30 ans, a-t-on pu lire. De plus, seuls des régimes corrompus profiteraient de la remise de dettes.

Annexe Dimension

PD Une aide au développement efficace.doc 37 KB

29 août 2005, José Balmer, Brücke-Le pont Drucker-icon

Votations du 25 septembre/libre circulation: Un oui garantit mieux les emplois qu’un non !

Le oui à la libre circulation des personnes sauvegarde les emplois en Suisse et le non ferait augmenter le chômage. Les employeurs doivent contribuer à améliorer la situation sur le marché du travail pour gagner la votation le 25 septembre.

Annexe Dimension

PD Un oui garantit mieux les emplois.doc 35 KB

20 juin 2005, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Les membres des commissions tripartites des fédérations de Travail.Suisse disent oui à la libre circulation des personnes

Les membres des commissions tripartites des fédérations de Travail.Suisse se sont réunis la semaine dernière pour un échange d’expériences. Le bilan en est positif: les commissions tripartites sont aptes à fonctionner. D’importants progrès ont été atteints, en particulier dans leur activité de contrôle. Les représentant-e-s de Travail.Suisse disent clairement OUI à la libre circulation des personnes qui sera soumise au vote le 25 septembre. Le renforcement des mesures d’accompagnement vise la protection indispensable des travailleuses et travailleurs contre le dumping salarial. suite

La semaine dernière, les membres des commissions tripartites des fédérations de Travail.Suisse se sont réunis pour un échange d’expériences. Comparativement à la dernière réunion, en novembre 2004, les 20 représentantes et représentants cantonaux qui participaient à cette rencontre ont pu annoncer cette fois d’importants progrès enregistrés dans leurs régions. Suite à la pression des représentants des travailleurs, l’activité de contrôle a pu être consolidée ces derniers mois. Certes, certains déroulements organisationnels doivent encore être améliorés, mais, dans l’ensemble, les commissions tripartites sont pleinement aptes à fonctionner.

Des clauses supplémentaires de sauvegarde amènent le OUI
L’extension de la libre circulation des personnes appelle des clauses supplémentaires de sauvegarde sur le marché suisse du travail. Elles se concrétisent avec le renforcement des mesures d’accompagnement, les inspecteurs et le renforcement de la loi sur les travailleurs détachés. C’est la raison pour laquelle les représentants des travailleurs, membres des commissions tripartites, approuvent l’extension de la libre circulation des personnes. Ils vont continuer à faire avancer l’application stricte de clauses de sauvegarde.

Engagement dans la campagne en vue de la votation du 25 septembre
Les représentant-e-s de Travail.Suisse se sont prononcé-e-s en faveur d’un OUI clair dans la lutte autour de la votation du 25 septembre. Ces représentant-e-s ne tolèrent pas que les partis de droite se muent en avocats des employé-e-s en Suisse et brandissent de faux arguments. Car dire que « le refus de la libre circulation des personnes et la disparition des mesures supplémentaires d’accompagnement qu’il entraîne conjure le danger du dumping salarial et garantit la sécurité de l’emploi » est fallacieux.

10 juin 2005, Susanne Blank, Responsable politique économique Drucker-icon

Extension de la libre circulation des personnes : Les désavantages d’un non pour les travailleurs et travailleuses

Un non à l’extension de la libre circulation fait peser un plus grand risque de dumping salarial et social qu’un oui.

Annexe Dimension

PD Les désavantages d'un non.doc 38 KB

23 mai 2005, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon