Thèmes – Autres points forts – International

Relations Suisse-UE : Une concurrence fiscale loyale dans l’intérêt de tous les salarié-e-s

Avec les accords bilatéraux, la Suisse bénéficie d’un accès au marché intérieur de l’UE presque identique à celui des Etats-membres. Il n’est pas étonnant, dès lors, que la Commission de Bruxelles, le gendarme de la concurrence dans l’UE, s’en prenne à certaines pratiques fiscales des cantons suisses. Des conditions de concurrence fiscale plus loyales, tant dans l’UE qu’en Suisse, sont aussi dans l’intérêt des salarié-e-s.

Annexe Dimension

PD Une concurrence fiscale loyale dans l'intérêt de tous les salariés.doc 34 KB

26 février 2007, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

Loi sur la coopération avec les Etats de l’Europe de l’Est : Un milliard à bon compte

La votation populaire du 26 novembre sur la loi sur la coopération avec les Etats de l’Europe de l’Est est cruciale pour la poursuite de bonnes relations de la Suisse avec l’Union européenne (UE). Un non aurait aussi des répercussions négatives sur le plan économique et de l’emploi car il freinerait le développement des échanges entre la Suisse et les nouveaux pays membres de l’UE.

Annexe Dimension

PD Loi sur la coopération avec les Etats de l'Europe de l'Est.doc 33 KB

30 octobre 2006, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon

La coopération au développement est importante pour la Suisse

La Suisse aussi profite de la coopération au développement. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey et Walter Fust de la Direction du Développement et de la Coopération l’ont déclaré dans un interview avec Brücke • Le pont.

Annexe Dimension

PD La coopération au développement est importante pour la Suisse.doc 42 KB

09 octobre 2006, José Balmer, Brücke-Le pont Drucker-icon

La coopération Nord-Sud des syndicats

Huit invités des pays du Sud ont enrichi la fête du 50ème anniversaire de Brücke • Le pont par leurs idées neuves et leurs avis critiques. Ce voyage et cette rencontre ont été possibles grâce aux syndicats et associations de Travail.Suisse.

Annexe Dimension

PD Coopération des syndicats.doc 45 KB

28 août 2006, José Balmer, Brücke-Le pont Drucker-icon

Rapport sur l’Europe: Les bilatérales, un modus vivendi provisoire

Pour Travail.Suisse, la publication du rapport sur l’Europe est l’occasion de mettre en exergue les limites de la voie bilatérale. Le bilatéralisme a, certes, permis de régler les problèmes les plus urgents dans nos relations avec l’UE, en particulier les questions d’ordre économique. Il ne représente toutefois qu’une étape vers une intégration plus poussée de notre pays à l’UE. suite

La voie bilatérale n’a guère d’avenir à moyen terme car elle est longue, statique et rien ne dit que l’UE soit encore longtemps disposée à régler les questions avec la Suisse sur cette base. L’UE qui compte 455 millions d’habitants peut se passer de la Suisse mais pas la Suisse de l’UE. En d’autres termes, pour l’UE, les préoccupations d’un pays tiers avec ses revendications spécifiques passeront de plus en plus à l’arrière plan. L’UE, qui compte maintenant 25 Etats-membres, s’agrandira encore dans le futur et, dans ces conditions, il deviendra de plus en plus ardu de poursuivre la voie bilatérale.

Pour Travail.Suisse, il est important que la question de l’adhésion soit à nouveau sérieusement débattue. Seule une adhésion permettrait vraiment à la Suisse d’être souveraine car, en étant non membre de l’UE, nous subissons une forme de satellisation qui nous condamne, sous le couvert de « l’alignement autonome » à reprendre en fait de façon automatique le droit communautaire sans pouvoir l’influencer.

Avantages pour les travailleurs et travailleuses
Pour les travailleurs et travailleuses suisses, l’adhésion présenterait aussi des avantages certains : une adhésion provoquerait une importante baisse des prix en Suisse, ce qui améliorerait clairement le pouvoir d’achat des salarié-e-s. Une adhésion renforcerait aussi les droits sociaux et du travail, en particulier dans les domaines de la participation et du dialogue social. Un congé parental devrait aussi être introduit.

29 juin 2006, Denis Torche, Responsable politique environnementale, fiscale et extérieure Drucker-icon